L’auteure

L'auteur

signature
Biographie officielle

Biographie officielle

Ce que l'on écrit sur moi

Portraitiste tout en délicatesse et fine analyste du couple sur lequel elle pose un regard aussi tendre qu’acéré, Laure Manel rencontre un immense succès depuis son premier roman, La Délicatesse du homard. Suivront La Mélancolie du kangourouL’Ivresse des libellules et L’Embarras du choix.
Après avoir été enseignante, elle se consacre aujourd’hui à l’écriture. 

Qui suis-je ?

Tout ce que vous devez savoir

J’ai toujours aimé écrire. Sans doute depuis que je sais tenir un crayon. À dix ans, j’ai annoncé à ma mère que je voulais devenir écrivain. Elle m’a répondu : « Ce n’est pas un métier ». La conseillère d’orientation qu’elle était entendait certainement par là qu’il n’y avait ni études à faire pour y parvenir, ni certitude de voir un jour son livre en librairie, ni possibilité réaliste d’en vivre.

Alors j’ai continué d’écrire pour moi des poèmes, des réflexions, des débuts de romans qui excédaient rarement vingt pages et qui tournaient beaucoup autour de ma passion de l’époque : les chevaux et l’équitation.

Vers 16 ans, j’ai arrêté. Ma vie a pris le dessus, comme si à l’époque l’écriture ne servait que de passe-temps ou de moyen de vivre par procuration. J’ai poursuivi mes études (bac littéraire puis Licence de lettres modernes) avec le but de devenir professeur des écoles.

J’ai finalement enseigné pendant dix-huit ans (dont quatorze en tant que directrice d’école) ;  de riches années bien remplies, pleines de beaux projets… J’ai aussi vécu les bonheurs de la vie de famille et une épreuve qui s’est révélée déterminante par la suite.

L’écriture s’est rappelée à moi un peu sans prévenir. J’avais alors 32 ans. J’ai rencontré quelqu’un qui m’a simplement dit : « Tu devrais écrire ». Quelque temps après, il a ajouté (ce n’était pourtant pas un voyant) : « Je te vois dédicacer des livres ». La vie est faite de moments insolites et d’imprévus, non ? Toujours est-il que cette remarque a fait écho en moi, et son chemin…

Pendant trois, quatre ans, je me suis un peu cherchée : j’ai d’abord suivi une année de cursus « atelier d’écriture », puis une formation à l’écriture de scénario à Paris… J’ai participé à des concours de nouvelles (que je n’ai jamais gagnés), je suis devenue écrivain public (toujours en parallèle de l’enseignement)… Et puis un jour m’est apparu le besoin d’écrire « pour moi », de la fiction. C’était l’été 2014 : j’ai repris un manuscrit entamé en novembre 2011 avec pour objectif de l’avoir achevé avant la rentrée, et c’est ainsi qu’est né mon premier roman, Histoire d’@, que j’ai finalement autoédité en numérique en juin 2015, rêvant d’une success story…

La suite de l’aventure, vous la connaissez sans doute : c’est à la parution de mon troisième roman, La Délicatesse du homard, des éditeurs se sont intéressés à moi, et j’ai choisi les éditions Michel Lafon.

Depuis, je suis devenue écrivain, j’ai accompli mon rêve d’enfant, je me consacre à l’écriture et je n’en reviens toujours pas.

C’est aussi en grande partie grâce à vous, chers lecteurs ! Je vous remercie donc chaleureusement d’avoir permis de rendre tout cela possible. Vous m’accompagnez de roman en roman, malgré mes changements de registres (assumés), malgré le choix de certains thèmes difficiles ou inconfortables… Chaque roman est une aventure risquée, et vous êtes de plus en plus nombreux à me suivre malgré tout. Alors merci pour votre curiosité, votre soutien, votre confiance renouvelée et votre fidélité à toute épreuve… Je suis infiniment touchée par vos messages, vos mots, votre émotion et par tout ce que vous me renvoyez.

Alors, oui, je le redis : MERCI.

Copyright © 2021 Laure Manel. Tous droits réservés.
Créé, hébergé et propulsé par l’Agence digitale Newp.

Subscribe To Our Newsletter

Subscribe to our email newsletter today to receive updates on the latest news, tutorials and special offers!